07/06/2007

Les voitures du train royal en quelques chiffres

loco t 12 conv royal avt    Pour la seule construction des caisses et bogies, il a fallu mettre en oeuvre 3.300 mètres de profilés, 1400 mètres carrés de tôles d'acier et 15 tonnes de pièces en acier moulé.

    Les installations de freinage, de chauffage, de distribution d'eau, de ventilation et d'éclairage ont nécessité le placement de plus de 2 kilomètres de tuyaux en acier et de 800 mètres de tuyaux en cuivre, ainsi que plus de trois kilomètres de canalisations électriques.

    En outre, il a fallu utiliser plus de 200 m² de tôles en aluminium et 300 m² de tôles en cuivre. Les blochets de fixation des panneaux de revêtement ont exigé le débitage de 20 m³ de bois, ouvrage exécuté par 40 ébénistes.

    L'aspect extérieur de ces voitures diffère sensiblement de celui des voitures métalliques ordinaires de la SNCB; ainsi les revêtements des parois latérales sont-ils plus bas, les bandes sous les fenêtres et en bordure du toit sont chromées; les portières d'about sont quant à elles frappées de la couronne royale.

                                                                                                                                  Fin.

06/06/2007

Les caractéristiques techniques des voitures

    Les bogies d'origine étaient du type Pensylvania courant, équipés d'un frein à haute pression, de boîtes à rouleaux et d'amortisseurs de trépidation. En 1965, ces bogies Pensylvania furent remplacés par des Schlieren de type 26 à deux étages de suspension et à frein à disque incorporé.

    L'aération et le chauffage des voitures ont fait l'objet de longues études, de sorte que l'on peut envoyer à volonté de l'air chaud ou de l'air refroidi dans les compartiments. Trois sources de chauffage ont été prévues à cet effet: la vapeur, l'électricité et le fuel. L'énergie thermique est obtenue grâce à la conduite générale de chauffage à vapeur ou par du fuel. Le réservoir de fuel de 190 litres est logé sous le toit adossé à l'une des parois d'about; il alimente le brûleur de la chaudière.

    Le chauffage, la réfrigération et la ventilation sont assurés par un équipement de conditionnement d'air Westinghouse. Un ventilateur aspire l'air extérieur à travers un filtre et le refoule vers les diffuseurs du plancher ou du plafond selon qu'il s'agisse respectivement d'air chaud ou d'air froid. un second ventilateur refoule l'air à l'extérieur. Dans le circuit des diffuseurs du plafond se trouve un échangeur de chaleur contenant de l'eau glacée qui a pour but de rafraîchir l'air, des thermostats assurant la constance de la température souhaitée.

    C'est l'installation électrique qui règle la ventilation, le chauffage, le chauffage à vapeur et au fuel ainsi que le rafraîchissement de l'air, le chauffage de l'eau de distribution et qui assure l'éclairage du train.

                                                                                                                                         (à suivre...)

05/06/2007

Les voitures accompagnant le train royal

    A côté de ces trois voitures réservées à la Cour, le convoi comporte encore d'autres voitures, en l'occurence:

La voiture n°4:

2 Tr Roy int voit n4 L II    Cette voiture de 1933, qui a subi quelques transformations, est réservée aux fonctionnaires de la SNCB qui accompagnent le train royal. Une salle de conférence y a été aménagée. La reproduction ci-contre nous permet de voir l'intérieur d'un compartiment de cette voiture n°4 en Limba bariolé, anciennement répertoriée II.

    Les parois de cette pièce, ainsi que la table adossée à la paroi, côté couloir, sont recouvertes de panneaux en acajou. Deux tables en teck rabattantes sont disposées sous chaque fenêtre. De chaque côté, contre chaque paroi d'about du compartiment sont disposés deux grands fauteuils-clubs à oreillettes, recouverts de velours bleu. Les rosaces de ventilation sont en bronze et le sol est agrémenté d'un tapis de teinte bleue à motifs blancs. Les banquettes sont recouvertes de velours bleu, les paneaux des parois sont en limba bariolé et les tablettes sous la fenêtre, en limba frisé.

Les fourgons n°8 & 9:

    Ces deux wagons sont sortis des atelier de Haine-Saint-Pierre en 1838. Le fourgon n°8 comporte le bureau du Roi ainsi qu'une chambre à coucher, un bureau et un compartiment pour entreposer les bagages.

    C'est dans le fourgon n°9 qu'on entrepose le reste de bagages, à côté d'une chambre à coucher, d'un compartiment avec glacière et d'un office avec WC attenant.

La voiture d'inspection n°10:

    Cette ancienne voiture 10.008 a été construite en 1939 par la Brugeoise à Bruges, puis transformée en voiture panoramique comportant un salon d'extrémité, une chambre, un second salon, deux compartiments, un office, un compartiment cuisine et un WC.

                                                                                                                                      (à suivre...)

04/06/2007

La voiture-lits

Tr Roy cahmbre 2    La voiture-lits possède deux chambres à coucher royales dont les lits sont disposés dans le sens de la longueur de la voiture. Ces deux chambres sont disposées de part et d'autre d'un salon servant aussi de salle de petit déjeuner.

    Les parois ainsi que la porte d'entrée du salon sont décorées de pavés en chêne ornés d'un cabochon carré au centre et entourés d'une moulure en palissandre. Le salon contient une table en marqueterie de chêne scié sur quartier en forme de demi-ovale et un meuble de coin également en chêne. Le plafond est de couleur blanc cassé et le plancher est recouvert de tapis plain de teinte beige.

Tr Roy lit 8    La chambre du Roi ainsi que celle de la Reine sont équipées d'un lit, d'un fauteuil, d'une armoire ainsi que d'un secrétaire. Un grand miroir pivotant forme un angle sur une des cloisons. Toutes les boiseries, les meubles et les soubassements des parois sont décorés de panneaux flammés en Avodiré à la chaude teinte jaune or. La partie de la paroi située au-dessus du lit est recouverte de panneaux en cuir doré, de teinte assortie. Les cache-radiateurs sont composés d'une plaque de cuivre.

Tr Roy cabinet toilette 14    Tant la chambre du Roi que celle de la Reine sont suivies d'une salle de bain équipée d'une baignoire, d'un lavabo surmonté d'un miroir, d'un tabouret ainsi que d'un WC. A ces compartiments royaux succède un compartiment pour le personnel de service. Deux compartiments   pour la suite du Roi et de la Reine ainsi qu'un office complètent la voiture. Les deux chambres aboutissent à un salon servant également de salle à petit déjeuner, celui-ci pouvant être préparé dans l'office situé à l'extrémité de la voiture et qui renferme une armoire, des étagères, un évier et un réchaud au gaz butane, ainsi que l'armoire de l'appareillage électrique..

    Le couloir donnant accès aux divers compartiments a ses parois recouvertes de panneaux en sapelli.

                                                                                                                                         

(à suivre...)

03/06/2007

La voiture-restaurant

Tr Roy s a m 20   Cette voiture est équipée d'une grande salle à manger à douze places et d'une autre, plus petite, à quatre places. 

 

 

Tr Roy s a m  tropique 12    Les deux tables fixes de la grande salle à manger sont parquetées en noyer du Caucase. Les douze fauteuils sont recouverts de peau de porc beige. La salle est ornée de part et d'autre de deux panneaux en bois de sycomore. Les motifs stylisés représentant une antilope, un bouquet, des oiseaux et des plantes tropicales, bananiers et autres, aux contours entaillés dorés. Les tentures garnissant les fenêtres sont en velours et soie de teinte brune. Un petit meuble surmonté d'une applique en cristal est disposé entre les deux fenêtres. Le sol est recouvert d'un tapis plain de teinte bleue.

 

Tr Roy pte s a m  13    La petite salle à manger est également revêtue de panneaux en noyer du Caucase. Elle est dotée de deux niches à parois concaves recouvertes de cuir doré et dont l'une est rehaussée d'une lampe à pied en cristal. L'ensemble donne en quelque sorte l'image d'un écrin dans lequel sont blottis la table en noyer et les quatre fauteuils, également en peau de porc beige.

 

 

 

Tr Roy s a m  antilope11    La voiture comporte encore des compartiments de service, dont une grande cuisine et un office, de sorte qu'un repas peut y être servi à tout moment.

 

On peut notamment y trouver:

  • deux compartiments réservés à la suite royale, identiques à ceux de la voiture-salon;
  • un WC comportant un lavabo et une armoire;
  • une cuisine équipée d'armoires, de deux éviers en inox, d'une cuisinière au charbon et d'un réchaud au gaz butane;
  • l'office comprend un lavabo, un réfrigérateur, des armoires et étagères ainsi qu'une armoire avec appareillage électrique.

                                                                                                                                       (à suivre...)

02/06/2007

La voiture-salon

Tr Roy entrée 19    La voiture-salon est celle qui était normalement occupée par le Souverain ou un hôte de marque. De larges portes à deux battants, précédées d'un escalier escamotable, donnent accès au hall de l'entrée d'honneur. Celui-ci est garni de tapis d'Orient et de quatre appliques lumineuses.

    Cette voiture porte, sur chaque long-pan, l'écusson couleur amarante de la famille royale belge, ainsi qu'une couronne en métal argenté sur chaque portière d'extrémité.

Tr Roy voit salon gauch 9    D'un côté, le hall ouvre sur le grand salon. Celui-ci garni d'un divan, de deux fauteuils-clubs en acajou ainsi que de quatre petits fauteuils mobiles, entre lesquels on a glissé une table gigogne en noyer du Caucase. Ce grand salon prend toute la largeur de la voiture et est entouré de très larges baies. L'autre côté du hall conduit au cabinet particulier du Roi, qui comporte un guéridon de travail, deux fauteuils et un canapé-lit. Divers compartiments de service complètent cette voiture. Un couloir d'intercirculation permet d'accéder aux trois compartiments réservés aux dignitaires de la suite royale. Dans chacun de ces compartiments, on retrouve une banquette qui peut éventuellement être convertie en lit, une armoire et un lavabo.

Tr Roy voit salon 10    La décoration intérieure fait beaucoup appel à l'acajou ainsi qu'à d'autres essences exotiques (encadrements en Wengé, montants en bois de palmier sculpté, moulures en Avodiré). L'éclairage indirect est logé dans des corniches placées à la naissance du plafond. Une tapisserie représentant une chasse au cerf décore le panneau de fond du grand salon.

    Le cabinet particulier est habillé de panneaux en noyer et de tissus de lin de teinte beige. On y trouve également un lit, un miroir, un porte-manteau, une lampe de lecture en bronze, ainsi qu'une table et deux fauteuils. L'éclairage est assuré par un lustre de couleur blanc cassé. Chaque compartiment dispose en outre d'une banquette-lit, d'un tabouret, d'un lavabo amovible et d'un miroir.

Tr royal bureau

 

    Les photographies de cette page ont été prises le 20 septembre 2002, à l'occasion de l'inauguration de la gare de Namur, après sa restauration.

                                                                                                                                         (à suivre...)

01/06/2007

La locomotive historique diesel CC5404

Tr Roy loco 5404 2    Cette locomotive fait partie d'un lot de 40 locomotives similaires, réparties en trois séries en fonction de leurs caractéristiques (types 202, 203 et 204). Elles ont été construites entre 1955 et 1957, sur base d'un modèle américain existant. Les 8 locomotives du type 204 ont été adaptées pour circuler à la vitesse de 140 km/h (au lieu de 120) afin de tirer les tains rapides sur la liaison Bruxelles - Paris à partir de 1957. Elles ont également assuré des services accélérés vers l'Allemagne et les Pays-Bas, avant l'achèvement des électrifications de ces lignes. Des locomotives similaires circulent ou ont circulé au Danemark, en Norvège, en Hongrie et au Grand-Duché de Luxembourg.

    A partir des années 1970, presque toutes ces locomotives ont été transformées pour offrir une meilleure ergonomie de conduite. La locomotive 204004 (devenue 5404) a toutefois été conservée dans son état d'origine. Elle est donc une des rares survivantes de la famille initiale des "gros nez".

                                                                                                                                        (à suivre...)