13/10/2007

Les marbres noirs

Noir demi fin    Les marbres noirs belges figurent parmi les plus beaux et les plus purs d'Europe. Ils sont très prisés pour la facilité avec laquelle ils se laissent travailler, pour la finesse de leur grain qui permet de recevoir le plus beau poli et pour l'uniformité de la couleur qui est d'un noir parfait. L'échantillon ci-contre est un noir demi-fin et présente quelques imperfections.

    La pierre se présente souvent en bancs de faible épaisseur, d'allure régulière et parfaitement stratifiés. Son exploitation s'effectue à ciel ouvert ou souterrainement au moyen de puits ou de plans inclinés.

    En Belgique, ces marbres sont ou ont été exploités au nord de Namur, à Golzinne et à Mazy et plus au sud, à Dinant et à Denée et ont servi à la réalisation de sculptures et d'articles de luxe.

    Les produits des bancs les plus minces sont utilisés comme dalles et portaient jadis l'appellation de "carreaux de Dinant". Les bancs au grain plus gros fournissaient des carreaux de qualité inférieure et portaient l'appellation de "carreaux de paysans".

    Au XVIIIe siècle, les carreaux en marbre noir de Denée étaient sciés à Thon-Samson où, associés avec des carreaux gris en provenance des carrières de la localité, ils constituaient les carrelages près prisés des églises.

    On peut encore rencontrer d'autres marbres noirs à Basècle et ses environs, à Theux, dans la région de Liège, dans les carrières de Grand Malades et d'Herbatte, près de Namur.

                                                                                                                                          .