23/09/2007

Félicien Rops à Mettet

Rops    Félicien Rops est né à Namur en 1833 et fréquenta le collège des Jésuites et l'Athénée de Namur, puis l'université de Bruxelles où il passa de ses talents de caricaturiste, qu'il exerçait au détriment de ses professeurs, à la réalisation de dessins pour les revues estudiantines. Il suivra ensuite les cours de l'Académie de Namur.

    En 1856, il fondra avec Charles De Coster  "L'Uylenspigel, journal des ébats artistiques et littéraires" et créera la Société Libre des Beaux-Arts où il côtoiera Artan, Baron, Meunier; puis dans la demeure familiale de Thozée, qui lui vient de son épouse Charlotte, il accueillera bon nombre d'artistes dont l'écrivain Baudelaire.

Rops 2    Félicien Rops sera très vite attiré par Paris, où il séjournait plusieurs mois par an. Il s'y intéressa à la technique de l'eau-forte et il deviendra un spécialise et créera, en 1868, en Belgique, la Société Internationale des Aquafortistes. Il illustrera encore les publications de bon nombres d'auteurs de l'époque et notamment le recueil de Beaudelaire "Les fleurs du Mal". Par après, se sentant prisonnier de la ville lumière, il voyagera beaucoup en Europe et aux Etats-Unis.

    Il passa les dernières années de sa vie à la Demi-Lune à Corbeil, non loin de Paris, où il décèdera le 23/08/1898, entouré de sa fille Claire et de ses amis et amies.

Quelques-unes de ses oeuvres:

atelier

La mort qui danse

La tentation de St Antoine

Le bouge à matelotsL'attrapadepornokrates enterrement en pays Wallon                                                                                                                                         Bonne soirée...

22/09/2007

Le château de Thozée à Mettet

thozee château    La terre de Thozée, tout comme les villages de Mettet et de Scry, fit longtemps partie de la principauté de Liège et constituait, avec ces deux voisines une entité dénommée "Communauté de Mettet-Thozée et Scry" et partagée en deux seigneuries, celle de Mettet-Thozée et celle de Scry. La situation demeura pratiquement inchangée jusqu'à la fin de l'ancien Régime.

    Sur les fondations d'un ancien château datant du XVe siècle, on construisit, à partir de 1708 les bâtiments que l'on connaît encore actuellement.

    Il s'agit d'une construction de style néo-classique en briques et pierres bleues sur soubassement de moellons. Le château-ferme est constitué de trois ailes disposées en forme de  U et couvertes d'ardoises encadrant une cour intérieure pavée et fermée du côté de la ferme par une grille. Il est agrémenté à l'arrière de jardins à l'anglaise. L'élément principal du château est disposé face à l'entrée de la cour et présente un perron central marquant la symétrie de la façade. Les deux ailes latérales, d'un volume moindre, correspondant au gabarit des bâtiments de la ferme auxquelles elles se raccordent.

Thozée sud-est-c2    La ferme, qui accompagne le château, est également disposée autour d'une cour intérieure arborée dont les façades donnant vers l'extérieur sont aveugles. On utilisa pour sa construction des moellons de grès et de calcaire. On y accède par un porche orienté à l'ouest, construit de briques et de pierre bleue ornée des armes de la famille Faveaux. Au nord du logis, on trouve les étables et une grange au sud.

    Dans l'espace compris entre le château et la ferme furent aménagés le parc, le potager et le jardin d'agrément. On accède au château par l'entrée de la ferme en longeant trois drèves d'essences différentes: les marronniers, qui font face au portail d'entrée, les tilleuls sur la gauche et les hêtres sur la droite.

Thozée restauration côté sud    Elisabeth Rops, petite fille du célèbre peintre, qui habita le château jusqu'à sa mort en 1996, avait suscité la création de la "Fondation Félicien Rops" ayant pour but de rendre une nouvelle vie culturelle à ce lieu où le Maître avait accueilli des hôtes aussi célèbres que Baudelaire, Charles de Coster, le photographe Dandois et des peintres célèbres. 

    Des éléments de cet ensemble furent donc classés par arrêté ministériel du 22/07/1996; les toitures et façades du château, ainsi que certaine pièces du rez-de-chaussée furent classés comme monument; les bâtiments de la ferme, comme ensemble architectural et le domaine, dans son ensemble, comprenant les 19 hectares de terrains et de bois, comme site.

Thozée restauration toit    D'importants travaux de restauration ont été entrepris pour rendre aux bâtiments leur aspect d'origine. La Région wallonne intervient à concurrence d'environ 80% du montant total des travaux, la province de Namur pour près de 9%, la commune de Mettet pour quelque 4% et le solde est supporté par la Fondation Félicien Rops.

                                                                                                                                       Bonne visite...