05/12/2007

Les oeuvres de Pierre de Grauw au monastère d'Ermeton-sur-Biert

ermeton St_Michel    Plusieurs oeuvres de Pierre de Grauw sont conservées dans la chapelle du monastère d'Ermeton-sur-Biert.

    L'artiste Pierre de Grauw est né à Utrecht, aux Pays Bas, le 03/12/1921. Dès son plus jeune âge, il s'adonna à la sculpture et à la peinture en autodidacte. Admirateur de Charles Eqck et de Otto Van Rees, il a réalisé ermeton Rampede nombreuses commandes pour les églises de son pays, tout en poursuivant ses études de philosophie et de théologie.

    Envoyé en France, en 1950, par l'ordre des Augustins, dont il fit partie jusqu'en 1975, il s'est adonné plus particulièrement à la sculpture et étudia le dessin au centre d'Arts sacré de Paris sous la direction de Jacques Le Chevalier. Il fréquenta, entre autres, les ateliers de René Leleu et de Bernard Mougin. Ses sujets de prédilection sont, le plus souvent, ceux que lui inspirent des passages de la Bible, qui place dans une perspective humaniste et philosophique.

    En 1983, il devint professeur de sculpture aux Ateliers d'arts plastiques de Bagneux.

                                                                                                                                   (à suivre...)

04/12/2007

La communauté monastique d'Ermeton-sur-Biert

ermeton Nd    La communauté des Soeurs d'Ermeton-sur-Biert a été fondée à Bruxelles en 1917 par dom Vandeur de Maredsous et c'est le 25 mars 1922 que Mgr Heylen, évêque de Namur, érigeait canoniquement le premier monastère des soeur établi, à cette époque, à Wépion. La cinquantaine de soeurs que comptait à cette époque la communauté vinrent s'établir à Ermeton en 1936. La communauté est affiliée à la Congrégation bénédictine de l'Annonciation de Maredsous. Elle compte actuellement 22 moniales issues de sept nationalités différentes.

ermeton Vitrail    Selon les préceptes de la Règle de Saint-Benoît, les soeurs s'adonnent, non seulement à la prière, mais également au travail manuel. Elles contribuent de cette manière au financement de l'entretien des bâtiments et au soutien de leurs oeuvres. Elle s'adonnent donc à des travaux de reliure, à la reproduction et impression électronique, à des travaux de vannerie, à la fabrication de cierges artisanaux, la confection de cartes à partir de fleurs séchées récoltées dans les environs du château et à la vente de bas-reliefs en étain à figuration biblique.

    Une librairie offre aux visiteurs tout un choix de livres à caractère religieux.

    Tout au long de l'année, la communauté offre à tout un chacun la possibilité de venir se ressourcer, seul ou en groupe. Elle propose aussi des rencontres d'initiation à la Bible et de formation chrétienne.

    Le monastère d'Ermeton-sur-Biert est encore à l'origine de la fondation de deux autres monastères, l'un situé en Allemagne, à Steinfeld, en 1951; l'autre en 1957 à Ahuatepec, au Mexique.

                                                                                                                                        (à suivre...)

03/12/2007

Le monastère d'Ermeton-sur-Biert

Un peu d'histoire.

ermeton Facade ND    L'ancien manoir seigneurial d'Ermeton-sur-Biert date du début du XIVe siècle et était la propriété de la famille de Bossoit. Celui-ci passe ensuite aux mains de la famille de Toisoulle en 1431, puis de Wetz, par alliance en 1558.

    En 1595, le manoir est revendu à Jean de Waha, qui fera reconstruire la grange qui avait subit un incendie.

    En 1612, le maître de forges Richard Godart rachète la propriété et fait raser le vieux château pour pouvoir faire construire le bâtiment actuel entre 1625 et 1630. Il y adjoint une chapelle castrale en 1632. Celle-ci restera sous la dépendance de la paroisse de Furnaux, jusqu'en 1857.

    Le castel passe aux mains du fils, Pierre Godart, puis du petit-fils Richard Godart. Ce dernier, à son décès en 1668 sera enterré dans la chapelle castrale avec son épouse, décédée en 1701.

Ermeton ND Ouest    Le bien passera ensuite, en 1735, aux de Flaveau par alliance. C'est Jacques de Flaveau qui fit réaliser de gros travaux en 1749, comme le prouve le blason du porche. A partir de ce moment, le château ne sera plus occupé par les propriétaires, mais hébergera des fermiers.

    Le XIXe siècle voit arriver les de Spangen, puis les Mérode suivis de Charles Grimaldi, Prince monégasque. Le domaine est ensuite acheté par Alexis de Thomaz en 1855 et sera occupé par son beau-fils Henri de Moreau.

    En 1887, le château passe aux Villermont qui apportent des transformations à l'aile ouest. Il sera encore racheté, en 1927, par Adelin d'Oultremont, grand maître de la maison des Ducs de Brabant, les futurs souverains Léopold III et Astrid. C'est pour cette raison qu'on pouvait rencontrer Leurs Altesses à Ermeton-sur-Biert effectuant des randonnées ou y pêchant la truite. Il subsiste toujours à Ermeton une pèche royale.

    Enfin, le domaine sera vendu en 1935 à Charles Libbert qui le louera, en 1936, à la Communauté des Soeurs bénédictines, affiliée à la Congrégation bénédictine de l'Annonciation. Ces dernières achèteront le bien en 1942.

Ermeton chapelle    Des aménagements furent apportés au bâtiment: deux étages de chambres furent ajoutés et une nouvelle chapelle fut construite en 1954.

    Cette chapelle, restaurée en 1992 abrite les oeuvres du sculpteur français Pierre de Grauw. On peut toujours admirer l'ancienne chapelle castrale de 1632 et un donjon subsistant du XIVe siècle; le porche d'entrée, restauré en 1749 et 1784, ainsi que la tour carrée mosane.

                                                                                                                                         (à suivre...)