28/08/2007

La brasserie de Falmignoul: La Saxo & la Nostradamus

La Saxo.

étiq Saxo   La Saxo a été créée en l'honneur de Dinant, à l'occasion du centième anniversaire de la mort d'Adolphe Sax.

    Cette blonde qui titre 8% vol. d'alcool doit son caractère à des houblons très fins. Elle peut se concevoir en première bouche comme un breuvage très doux, mais elle se corse dans les tons hauts, sur des notes poivrées aux allures de coriandre. Ce n'est qu'en fin de bouche que le goût amer reprend quelques touches plus sèches.

La Nostradamus.

étiq Nostradamus    La Nostradamus, antérieurement appelée "Cuvée de l'an Neuf" est une brune moëlleuse et capiteuse à déguster l'hiver au coin du feu. Elle titre un taux d'alcool de 9,5% vol.

    Comme toutes les autres bières de la Brasserie Caracole de Falmignoul, elle est brassée à l'ancienne dans des cuves en cuivre chauffées au bois, de la même manière que cela se passait lors de la fondation de la brasserie, au XVIIIe siècle.

                                                                                                                                         FIN

27/08/2007

La brasserie de Falmignoul: la Troublette

étiq Troublette    La Troublette est une bière de froment apparentée aux blanches, relevée au coriandre. Elle a vu le jour en 1992 à l'occasion des fêtes de Wallonie. 

 

 

  • Aspect: blond et trouble.
  • Nez: bouquet délicat.
  • Corps: saveur douce et fraîche.
  • Remarque: très désaltérante, elle étanche les plus grandes soifs.
  • Degré d'alcool: 5% vol.

    La Troublette existe également en version "Bio". Elle est née à l'occasion d'un salon "Valériane". Le procédé de fabrication reste identique, si ce n'est que les ingrédients sont issus de l'agriculture biologique et labellisés par "Nature et Progrès".

    L'étiquette diffère de celle de son aînée, son goût également. Elle est légèrement plus amère et plus acidulée que les autres blanches. Ce n'est pas une bière de dégustation, mais une bière qui désaltère.

                                                                                                                                            A consommer avec modération tout de même...

26/08/2007

La brasserie de Falmignoul: la Caracole

étiq Caracole   La Caracole se révèle comme une bière superbe et de caractère. Elaborée, à l'ancienne, par deux connaisseurs,  elle développe de nombreuses saveurs qui se trahissent dès son arôme. Elle est riche de malts spéciaux et d'écorce d'oranges.

    Dès la première gorgée, le palais est envahi par une amertume assez prononcée, mais toutefois arrondie au corps par des relents de goûts secs et très amples. Pour obtenir cette saveur, les maître-brasseurs font appel à du malt chocolaté.

    La Caracole est la boisson phare de la confrérie des Molassons, établie à Warnant (Anhée). Les joyeux confrères la dégustent évidemment avec les fameux escargots de Warnant.

    Elle présente également d'indéniables qualités digestives.

  • Aspect: belle couleur ambrée.
  • Nez: fruité et envoûtant.
  • Corps: ample et riche.
  • Remarque: se déguste lentement et prend tout son error à température de chambre.
  • Degré d'alcool: 8% vol.
  • Accord avec les mets: s'accompagne volontiers d'un fromage à pâte douce.

                                                                                                                                         Mais rien ne vaut une dégustation...

25/08/2007

Le développement de la brasserie Caracole à Falmignoul

Flavia et Charles    Partis d'une micro-brasserie installée, en 1990, dans une remise, à la périphérie de la capitale wallonne, les deux partenaires fondateurs achètent donc, en 1992, les anciens établissements Lamotte à Falmignoul.

    Leur petit laboratoire expérimental qui produisait une vingtaine de brassins par an s'est transformé, peu à peu en usine. Ils brassent désormais, annuellement, plus de 1400 hectolitres de bière spéciale.

    De nouveaux investissements (plus de € 500.000) furent régulièrement apportés par les fondateurs afin d'augmenter la capacité de production et de rendre les locaux plus fonctionnels. C'est ainsi qu'en 2001, la chaîne de soutirage fut automatisée et que plusieurs bières furent commercialisées au fût. Des cuves en cuivre et du matériel fut également récupéré dans d'autres brasseries.

    Les bières brassées à la Brasserie Caracole ne se retrouvent pas dans les rayons des grandes surfaces, mais dans les petits estaminets indépendants, libres de contrat avec les grandes brasseries. Quelques palettes sont toutefois expédiées vers la France, les Pays-Bas, la Suisse et même les USA.

    Les responsables de la Caracole, Jean-Pierre Debras et François Tonglet espèrent que leur activité sera bientôt rentable. Ils ont engagé un représentant commercial en la personne de M. Charles Fontaine (créateur du "Gambrinus Drivers Museum" à Romedenne). Un ouvrier employé à mi-temps a également rejoint l'équipe.

                                                                                                                                         (à suivre...)

 

24/08/2007

Histoire de l'ancienne brasserie de Falmignoul

La brasserie Moussoux.

    La brasserie de Falmignoul fut fondée au XVIIIe siècle par la famille Moussoux, vers 1766. Une malterie, dont la production se vendait jusqu'à Bruxelles vint s'y adjoindre, par la suite.

    Plusieurs générations de Moussoux se succédèrent à la tête de la brasserie jusqu'à la mort accidentelle de M. Jean Moussoux en 1929.

    La direction de la brasserie fut alors confiée par sa veuve à un ingénieur-brasseur de Resteigne, M. Georges Lamotte.

    En 1939, une terrible tempête fit tomber la grande cheminée sur les bâtiments et la brasserie. Elle était détruite et en octobre 1941, la propriétaire des lieux, Mme Vve Moussoux vendit les bâtiments en ruine à son ingénieur-brasseur.

La brasserie Lamotte.

    Après l'armistice et la remise en état des lieux, la production reprit, jusqu'en 1971 sous la nouvelle enseigne "Brasserie Lamotte". La malterie fut également remise en activité jusqu'à son expropriation dans les années 50.

La brasserie Caracole.

Caracole brasserie 2    Le rachat de la brasserie, laissée à l'abandon depuis sa cessation d'activité, fut rachetée par les associés MM. Debras - Tonglet, fin 1992. Une fois le matériel remis en état, le premier brassin de la Brasserie Caracole fut réalisé le 14 août 1994, dans des cuves en cuivre chauffées au feu de bois, à l'ancienne.

    Le second objectif des deux associés, à savoir de créer un pôle touristique dans la région se réalisa par l'organisation de visites guidées et de dégustation à la bonne saison. D'autres formes d'art sont encore mis à l'honneur par la venue d'artisans tels que potiers, souffleurs de verre,... qui viennent faire une démonstration de leur savoir-faire.

                                                                                                                                          (à suivre...)

23/08/2007

Histoire de la brasserie namuroise Caracole

troublette bout    L'histoire de la Caracole est avant tout celle de deux copains: M. François Tonglet, commerçant indépendant spécialisé en bières et M. Jean-Pierre Debras, licencié en sciences zoologiques et diplômé en brasserie.

    Au fil des rencontres et des conversations, ils en vinrent, en 1986, à envisager la fabrication d'un brassin typé. Restait à trouver le local. Ce fut fait deux ans plus tard, lorsqu'ils purent s'installer dans une remise dans la région namuroise et purent rassembler du matériel d'occasion.

    Le but premier recherché était de produire des bières spéciales pour les commercialiser dans Namur. Ensuite, ils espéraient déboucher sur un concept liant brasserie et cadre touristique.

    En 1990, la production pu commencer: une Caracole brune et une ambrée, avec une fréquence de vingt brassins par an.

    1992 voit la naissance de la Troublette, créée pour les Fêtes de Wallonie et la Cuvée de l'an neuf.

    Bien vite, la remise et les annexes qui s'y ajoutèrent furent trop exigus pour faire face au succès rencontré par les différentes bières mises en production. il fallait donc trouver un entrepôt approprié.

    Ils apprennent un beau jour la vente des bâtiments de l'ancienne brasserie de Falmignoul, à l'abandon depuis une vingtaine d'années. L'ensemble, toujours équipé de tout le matériel nécessaire, est laissé pour la somme de 5.000.000 Bef.

 

                                                                                                                                            (à suivre...)

22/08/2007

Les côtes de porcelet à la Caracole

oignon1    Je vous donne à tester aujourd'hui une recette proposée par M. Léonard, chef du restaurant "Les Marronniers" à Warnant, puis, les jours prochains, nous irons visiter la brasserie artisanale qui produit cette bière.
  • Cuire 3 à 4 côtes de porcelet à la poêle.
  • Quand elles sont cuites, réservez-les au chaud.
  • Dégraissez.
  • Déglacez avec 25 cl. de bière Caracole.
  • Ajoutez 2 cuillierées à soupe de fond brun. (A défaut, utilisez une cuillierée à café de fond déshydraté du commerce, moins efficace au goût).
  • Ajoutez 4 cuillerées à soupe d'échalotes hachées (ou oignons).
  • Réduire presque à glace (c'est-à-dire très épais).
  • Crémez avec 25 gr. de crême fraîche allégée.
  • Assaisonnez (sel, poivre).
  • Réduire de nouveau à la consistance voulue.
  • Rectifiez l'assaisonnement.
  • Dressez les côtes nappées de sauce.
  • Garnir selon votre goût (par exemple: cressonnette, pommes au four, ...)

Recette proposée par M. Léonard, chef du restaurant "Les Marronniers" à Warnant.

                                                                                                                                              Bon appétit...