28/10/2007

L'abbaye de Maredous, un peu d'histoire

Son origine.

Maredsous tableau projet       Les moines de l’abbaye bénédictine de Beuron, fondée en 1863 par Catherine de Hohenzollern et implantée dans le sud de l’Allemagne, en Prusse, ressentent de plus en plus péniblement l’influence anti-catholique du chancelier Bismarck (kulturkampf) et s’efforcent de créer des centres de repli hors des frontières de l’empire allemand.

    Un jeune moine de cette congrégation originaire de Gand, Félix de Hemptinne, en religion Dom Hildebrand, voulait à tout prix établir un monastère bénédictin en Belgique et parvient d’en convaincre son abbé.

Ci-dessus, un tableau du projet d'abbaye.

Abbaye panorama    En cette fin du XIXe siècle, notre région connaît un vaste mouvement de renaissance catholique et les Desclée, famille de riches industriels tournaisiens envisagent d’implanter un couvent sur les terres qu’ils détiennent à Denée. Leur régisseur, Victor Mousty, ami de Dom Hildebrand, organise leur rencontre. Henri-Philippe Desclée et ses deux fils, Henri et Jules, se déclarent prêt à céder des terrains à Maredsous afin d’y ériger une nouvelle abbaye.

    C’est ainsi que le 15/10/1872 est scellée l’association entre des laïques et des religieux, entre la famille Desclée et l’abbaye de Beuron.

 

Sa construction.

Maredsous abbaye 003 NE color 1904    Les plans furent élaborés par le baron Jean-Baptiste Béthune, fondateur des Ecoles Saint-Luc. L’architecte choisit le style néo-gothique qui rappelle les bâtiments grandioses des anciennes abbayes de Villers-la-Ville et d’Aulne. L’abbatiale et le cloître furent terminés en 1888. Les travaux dureront vingt ans.

    L’ensemble est réalisé en pierre calcaire du pays. La teinte grise, légèrement bleutée de ces pierres lui confère un aspect simple, sobre et austère. La basilique d’une longueur de 76 mètres et large de 28 mètres est surmontée de deux tours de 54 mètres de haut. La nef comportant huit travées est éclairée par des vitraux créés, pour la plupart, par le maître-verrier Colpart.

Maredsous école métiers d'art    Par la suite différents bâtiments y furent adjoints : l’école abbatiale en 1881 ; l’école des Métiers d’Art en 1903, dont les bâtiments sont regroupés à quelque 200 mètres à droite de l’abbaye et qui renferment actuellement le Centre Grégoire Fournier et le siège du Centre Informatique et Bible ; une nouvelle bibliothèque en 1947 (dessinée par l’architecte J.Schumacker), située derrière les bâtiments principaux et un centre d’accueil, appelé la « Clairière » en 1948.

    La chapelle St-Benoît, but de promenade de nombreux pèlerins, est située au pied de la tour de droite.

 

La basilique.

    L’église abbatiale, qui a rang de basilique, domine la vallée de la Molignée, juchée au sommet de la colline. Des transformations furent apportés à l’édifice entre 1956 et 1957.

 

« En élévation deux étages : grandes arcades surmontées d’un mur blanc, fenêtres hautes en tiers point. En façade, l’éclairage est assuré par trois fines lancettes. A l’extrémité du choeur et des deux bras du transept, trois autres lancettes, mais surmontées d’une rose. La voûte en bois imite le ciel d’un bleu nuit profond piqueté d’étoiles d’or. Au-dessus du choeur, elle est agrémentée d’anges en buste d’un dessin ravissant. Les vitraux donnent la touche de couleur. Certains illustrent les grands mystères chrétiens : la Pentecôte, l’Eucharistie, la Vierge, les Ordres Religieux.

Dans les chapelles latérales, ona représenté les saints patrons des donateurs : Desclée, de Mérode, de Montpellier, de Limminghe, van Caloen, de Moreau, de Hemptinne, de Brouwer, Casier, de Meester, de Kerkhove, del Marmol,… »

 

Le cimetière.

Maredsous vue d'avion    Le cimetière, implanté tout le long du chevet de l’église, domine la vallée de la Molignée. Il renferme une centaine de tombes surmontées d’une simple croix de chêne reprenant les noms et les dates de décès des moines défunts.

    Les caveaux des Pères abbés de Maredsous et des membres de la famille Desclée, fondatrice de l’abbaye, sont abrités dans la crypte de la chapelle romane.

                                                                                                                                         (à suivre...)

18:28 Écrit par Bob dans Abbayes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maredsous, molignee, villages esm |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.