01/10/2007

La Molignée

Sosoye vanne du grand pré    D'une grande beauté naturelle, la Molignée, longue de 23 kilomètres prend sa source dans le petit village de Stave dans l'entité de Mettet. Petit affluent de la rive gauche de la Meuse dans laquelle elle se jette à Anhée, elle trace son chemin dans les calcaires du Condroz. Sur ses versants alternent bois, prairies et vergers.

    Très encaissée, la vallée de la Molignée, les courtes perspectives qu'elle offre à la vue accentuent les différences de saisons. Elle invite à la ballade, à celle qui vous amènera à la magnifique pelouse calcaire de Sosoye, au lieu-dit Ranzinelle, réserve domaniale où poussent des plantes rares et des prunelliers à petites baies dont nos grand-mères confectionnaient des liqueurs aux vertus "médicinales".

Montaigle ruines par Davair    D'autres promenades, à pied ou en VTT, vous conduiront à la ferme carrée de Maharenne, datée du XIIIe siècle, aux ruines du château de Montaigle, au bois de Serinveau, au tilleul multiséculaire de Bioul...

    Différents ouvrages hydrauliques se succèdent sur la Molignée : {1} le moulin Bauchau en briques orphelines de leur minoterie, où s'est installé le syndicat d'initiative d'Anhée, les ruines du moulin à papier situé au lieu-dit du Varoy, le moulin Floye à Haut-Le-Wastia, qui s'est tu à jamais, le moulin de Montaigle transformé en gîtes ruraux pour amateurs de fantômes et de légendes, le moulin de Maredret, producteur d'électricité pour les occupants des gîtes construits sur le site par Hubert de Dorlodot. la route des moulins vous procurera une joie insigne en remontant les courants.

Maredsous abbaye et pont chf    C'est au coeur de cette vallée que se nichent encore les abbayes de Maredret et de Maredsous ainsi que le château-ferme de Falaën. Les ruines du fier château de Montaigle, perchées sur une arête de calcaire, veillent toujours sur un méandre particulièrement vaste de la rivière.

    Les draisines de la Molignée à Falaën vous feront parcourir un tronçon de l'ancienne voie de chemin de fer et mettront à vos pieds des décors inoubliables. Les anciennes usines de Warnant, vaste ensemble industriel installé sur le site d'une ancienne abbaye cistercienne, attendent encore le visiteur.

    Au plaisir des yeux, on peut encore allier le plaisir du palais car, à côté des produits classiques tels que la bière et le fromage de Maredsous, on peut également s'arrêter pour déguster les fameuses truites de la Molignée et les farios élevés dans la pisciculture d'Ermeton-sur-Biert, le cresson, les escargots de Warnant, "Li Crochon", la boulette de Chertin à Falaën, le Sommière, le Molignard et encore bien d'autres succulents mets... 


{1} On pourra trouver des informations sur les moulins de Wallonie dans la brochure intitulée "Treize ouvrages hydrauliques restaurés ou mis en valeur", ainsi que dans le livre produit par l'association Qualité Village, signé Nathalie de Harlez, paru aux Editions du Perron et que l'on peut acquérir pour moins de € 25,00.

                                                                                                                                       Bonne promenade...

Les commentaires sont fermés.