20/08/2007

Une promenade dans les jardins d'Annevoie

Annevoie Ermitage    On y accède par l'ouest, par le "jardin des Fleurs" agrémenté de parterres bordés de buis taillés, encadrés de palissades de charmilles. Quatre fontes en trompe l'oeil se détachent sur un fond de verdure. Celles-ci ont remplacé les bustes de marbre qui ont été dérobés au domaine en 1991 et qui représentaient les "Quatre Saisons".

    En suivant une allée ascendante bordée de petites fontaines en panaches, on accède au bassin circulaire dit "de l'Artichaut" placé sous l'oeil attentif de quatre empereurs romains installés dans des niches de verdure. En continuant toujours vers l'ouest, on accède à une Minerve, oeuvre du Liégeois Detombay.

Annevoie l'Ermite    A partir de ce moment, on pénètre véritablement dans le jardin d'eau, avec ses fontaines, ses cascades, ses bassins, ses miroirs et ses jets d'eau. Parallèlement au canal, trois plans d'eau se succèdent: le bassin de l'Ovale, l'étang des Nénuphars et le grand Miroir qui reflète la façade arrière du château.

    La partie est du château s'articule autour du bassin de l'Octogone. On y trouve la cascade française et ses statues de marbre, la cascade anglaise, la fontaine de Paon, avec son panache en éventail.

    Un petit édicule surnommé "l'Hermitage", parce qu'il fut construit pour le frère Jacques, un véritable solitaire, domine l'extrémité du parc.  On découvre l'habitation ci-dessus et son locataire ci-contre. 

    La plupart des arbres que l'on rencontre aux détours des sentiers sont remarquables par leur stature et leur développement, plus que par la rareté de leur essence. D'immenses marronniers, de magnifiques hêtres pourpres, des mélèzes du Japon et de remarquables charmilles, tantôt taillées en forme de haies, tantôt formant de hautes palissades.

                                                                                                                                            FIN

08:30 Écrit par Bob dans Châteaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : annevoie, villages esm |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.