29/07/2007

Le développement industriel de l'abbaye de Moulins

Moulins Grande roue    Dès leur arrivée à Moulins, les moines y implantèrent un moulin seigneurial à farine pour les grains produits dans la région. Un moulin à huile vint bientôt prendre place à proximité du précédent destiné à l'usage de l'abbaye et des habitants de la région. L'abbaye disposait en effet du droit de détourner les eaux de la Molignée à des fins industrielles. Ils creusèrent donc, au cours des siècles suivants, un canal de dérivation d'une longueur d'un kilomètre avec sa maison éclusière doté d'un toit "à la Mansard". Pour réguler l'alimentation en eau des moulins, ils aménageront encore trois étangs de retenue, des coursiers d'eau, vannages, tous ouvrages destinés à maîtriser le cours de la Molignée pour optimaliser les "coups d'eau".

    En 1668, les moines de l'abbaye de Moulins obtinrent un octroi pour la construction d'un moulin à papier. La manufacture de papier était très florissante sous le règne de Marie-Thérèse d'Autriche.

    La statistique industrielle des Pays-Bas autrichiens nous apprend que la papeterie comportait quatre cuves et produisait des papiers de différentes qualités. Cinquante-deux personnes étaient employées par la manufacture.

    Le papier produit par les moines portait, en filigrane, une marque propre à l'abbaye. La production était écoulée dans les grandes villes telles que Namur, Bruxelles, Gand, Anvers et dans toute la Principauté de Liège.

                                                                                                                                            (à suivre...)

08:01 Écrit par Bob dans Abbayes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : molignee, moulins, villages esm, warnant |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.