17/07/2007

Charleroi - Vireux, en voiture... (2e partie)

999 Beignée panorama    Après deux nouveaux kilomètres, on atteint Beignée, une dépendance de Ham-sur-Heure. Sur la gauche, des verreries fabriquent des bouteilles et des flacons et sur la droite, la rivière décrit une boucle, à l’extrémité de laquelle est situé le village de Ham-sur-Heure.

    La voie passe en tunnel sous le magnifique parc du château Mérode, vaste et somptueuse demeure d’origine 999 Ham sur Heure château TB brunféodale édifiée au XIe siècle, propriété de la maison de Mérode depuis 1456. Ravagé par les troupes françaises en 1689, il fut relevé de ses ruines au début du XVIIIe siècle et restauré en 1898. Il a conservé grand aspect, avec grosses tours et ses croisées à meneaux. On y trouve encore chapelle, prison et oubliettes, tous les arguments de l’existence féodale. On l’aperçoit pendant un court temps à la sortie du tunnel.

999 Ham sur Heure kermesse    L’église neuve de Ham-sur-Heure renferme un beau retable ogival représentant des scènes de la vie du Christ. Cette œuvre d’art enfouie dans une chapelle de Récollets, a été restaurée et transférée à l’église paroissiale.

    Après quelque deux kilomètres, on découvre, sur la droite, les fours à chaux de Cour-sur-Heure et quatre kilomètres de plus à parcourir pour atteindre Berzée et son église, perchée à droite sur un coteau. Celle-ci renferme plusieurs curiosités intéressantes et est le siège d’un pèlerinage à Sainte-Thérèse, très suivi.

999 Berzée château église & passerelle TB    Derrière, dominant le village et la gare, le beau château de Trazegnies, transfermé en ferme, conserve son cachet moyenâgeux et forme un bel ensemble. Le corps d’habitation est flanqué d’un donjon carré à quatre tourelles d’angle et encorbellement et de grosses tours cylindriques couronnées de poivrières. La plus ancienne s’appelle « tour des Normands ».

999 Pry panorama TTB    On poursuit le voyage dans la vallée de l’Eau d’Heure pour deux kilomètres supplémentaires et on découvre le village de Pry lové dans une boucle de la rivière. Sur un plateau escarpé de cent mètres de longueur, en bordure de cette dernière, les Gallo-romains avaient installé un camp refuge contre les invasions franques. On y a trouvé des fragments de poteries romaine et quantité de pièces datant de la 2e moitié du 3e siècle. Toute l’Entre-Sambre-et-Meuse porte les traces de l’occupation romaine.

999 Walcourt vue générale color TB    Encore un kilomètre et voici Walcourt ; à gauche, sur la hauteur, le château de Spayemont et à droite, la ferme de l’abbaye du Jardinet. L’abbaye, elle-même brûlée par Charbonnier en 1794, occupait l’emplacement de la gare.

    Walcourt est un ancien bourg de 2500 habitants, bâti sur un escarpement au confluent des deux vallées de l’Heure et du ruisseau d’Yves. Il date de 1er siècle de l’ère chrétienne et fut fondé par St Materne. Il devint plus tard le siège d’une seigneurie très importante. Sa collégiale Notre-Dame, à cinq nefs, de style gothique, possède une tour carrée, romane, coiffée d’une élégante flèche à la mode autrichienne terminée par un renflement piriforme 999 Walcourt la gare int TBainsi qu’un magnifique jubé du XVIe siècle (1531) en pierre blanche, finement dentelé, cadeau de l’empereur Charles Quint à Notre-Dame de Walcourt, gracieux spécimen de l’art flamboyant dans son expression la plus fleurie. Elle abrite encore une Vierge miraculeuse dont la fête a lieu tous les ans, le dimanche de la Trinité. Cette fête célèbre par sa procession, avec appareil militaire, attire une affluence énorme de pèlerins.

                                                                                                                                           (à suivre...)

Les commentaires sont fermés.