25/06/2007

L'arrivée du chemin de fer à Furnaux, quelques souvenirs...

    Une habitante de la localité a relaté les événements principaux qui ont marqué le passage du chemin de fer par le village de Furnaux. Voici ce qu'elle écrivait vers 1953:

    "Le 24 octobre 1886, la commune demande l'autorisation de céder une parcelle de 42,50 ares pour la construction du chemin de fer de la Molignée (404,03 frs + 544 frs pour les mélèzes).

    Le 30 mars 1887, nouvelle demande de pouvoir céder aux entrepreneurs Cousin une nouvelle emprise dans la montagne de Chaumont d'une contenance de 1,94 ares afin d'aplatir le talus du côté le plus élevé de la tranchée (18 frs + 2,50 frs pour les mélèzes).

    Le premier train roule à Furnaux en 1890. Les habitants doivent aller le prendre à la gare d'Ermeton s/Biert, à 3 kilomètres de l'église de Furnaux, qui est d'ailleurs située sur le territoire de notre commune, sauf le pignon du côté d'Ermeton.

    En 1893, on construit la ligne Ermeton - Florennes, qui passe au sud du village. En 1894, on inaugure le point d'arrêt de Furnaux, où tous les trains s'arrêtent. La demande de la commune avait été appuyée par le chanoine Demanet, professeur à l'Université de Louvain et originaire de Furnaux. A l'occasion de cette inauguration, la commune organisa des festivités qui coûtèrent 75 frs.

    Pendant la guerre de 14, les Allemands ont démonté la ligne. Actuellement, comparé aux villages de Graux, Denée et Saint-Gérard, Furnaux est privilégié au point de vue communications par chemin de fer. Toutes les maisons du village se trouvent à moins de 10 minutes de marche du point d'arrêt de Furnaux, situé sur la ligne Jemelle - Tamines.

    Les trains sont nombreux, une douzaine dans chaque direction. Le premier train passe à 4h11 vers Tamines et le dernier en direction de Dinant à minuit (1 h le matin, le dimanche), ce qui est exceptionnel pour une ligne secondaire. En 40 minutes, on est à Dinant; en 1h10 à Charleroi; en 1h1/2 à Namur; en 2 h à Bruxelles. Une micheline nous transporte à Florennes, au centre commercial en 1/2 heure.

    Grande facilité pour les étudiants qui continuent leurs études après l'école primaire, ainsi que pour les ouvriers travaillant en dehors du village. Aussi le nombre d'abonnés est grand. Ils prennent pour la plupart la direction de Tamines. J'ai dénombré les abonnés de Furnaux à certains trains.

Vers Tamines

Venant de Tamines

5h20: 10 hommes

17h10: 14 hommes + 6 étudiants

6h20: 30 hommes

18h00: 19 hommes

8h09: 6 étudiants

19h30: 7 hommes + 1 étudiant

 

Vers Florennes et Dinant

Venant de Florennes et Dinant

7h20: 8 étudiants

16h45: 7 étudiants

    On pourrait souhaiter un train en direction de Tamines vers les 10h du matin, mais on ne peut l'obtenir car il n'est pas rentable. On pourrait aussi voir relever les quais pour faciliter aux vieillards la descente et la montée dans le train.

Remarque: les colis doivent être déposés à la gare d'Ermeton. Ceux à destination de Furnaux sont déposés par le camion  du chemin de fer dans un magasin du village.

Les cultivateurs chargeant ou déchargeant des wagons de marchandises, doivent se rendre à Ermeton.

                                                                                                                                            (à suivre...)

Les commentaires sont fermés.