04/06/2007

La voiture-lits

Tr Roy cahmbre 2    La voiture-lits possède deux chambres à coucher royales dont les lits sont disposés dans le sens de la longueur de la voiture. Ces deux chambres sont disposées de part et d'autre d'un salon servant aussi de salle de petit déjeuner.

    Les parois ainsi que la porte d'entrée du salon sont décorées de pavés en chêne ornés d'un cabochon carré au centre et entourés d'une moulure en palissandre. Le salon contient une table en marqueterie de chêne scié sur quartier en forme de demi-ovale et un meuble de coin également en chêne. Le plafond est de couleur blanc cassé et le plancher est recouvert de tapis plain de teinte beige.

Tr Roy lit 8    La chambre du Roi ainsi que celle de la Reine sont équipées d'un lit, d'un fauteuil, d'une armoire ainsi que d'un secrétaire. Un grand miroir pivotant forme un angle sur une des cloisons. Toutes les boiseries, les meubles et les soubassements des parois sont décorés de panneaux flammés en Avodiré à la chaude teinte jaune or. La partie de la paroi située au-dessus du lit est recouverte de panneaux en cuir doré, de teinte assortie. Les cache-radiateurs sont composés d'une plaque de cuivre.

Tr Roy cabinet toilette 14    Tant la chambre du Roi que celle de la Reine sont suivies d'une salle de bain équipée d'une baignoire, d'un lavabo surmonté d'un miroir, d'un tabouret ainsi que d'un WC. A ces compartiments royaux succède un compartiment pour le personnel de service. Deux compartiments   pour la suite du Roi et de la Reine ainsi qu'un office complètent la voiture. Les deux chambres aboutissent à un salon servant également de salle à petit déjeuner, celui-ci pouvant être préparé dans l'office situé à l'extrémité de la voiture et qui renferme une armoire, des étagères, un évier et un réchaud au gaz butane, ainsi que l'armoire de l'appareillage électrique..

    Le couloir donnant accès aux divers compartiments a ses parois recouvertes de panneaux en sapelli.

                                                                                                                                         

(à suivre...)

Les commentaires sont fermés.