31/05/2007

 Le train royal de Léopold III & de Baudouin 1er

2 Tr Roy commode loupe L II    Le Conseil d'administration de la Société avait estimé, en sa séance du 11/12/1937 que le Roi ne devait plus voyager dans l'ancien matériel démodé. A cette époque, le train utilisé par la famille royale lors de ses déplacements était composé de 7 voitures à bogies et de 3 fourgons à caisse de bois datant d'avant la Première Guerre mondiale. Il fut utilisé pour la dernière fois les 21 et 24/11/1938, lors du voyage officiel du Roi Léopold III à la Cour des Pays-Bas.

2 Tr Roy ptte s a  m niche cuir L II    La première photographie nous montre le panneau principal du grand salon d'honneur auquel est accrochée une tapisserie  et, accolée à la paroi, une commode en loupe d'acajou. La photo qui suit, a été prise dans la petite salle à manger. On peut voir une des deux niches tapissée de cuir doré dans laquelle est logée une lampe à pied de cristal, l'autre peut recevoir une magnifique composition florale, comme on peut le voir sur  la page consacrée à la voiture-restaurant.

    Le train royal utilisé par les rois Léopold III et Baudouin Ier a été construit à l'atelier central des chemins de fer à Malines en 1938/1939, avec la collaboration de plusieurs firmes privées qui ont oeuvré à la décoration du train. Il fut mis en service à l'occasion de la visite officielle de la Reine Wilhemine des Pays-Bas à Bruxelles le 23 mai 1939 et de la Joyeuse Entrée du Roi à Liège le 28 mai 1939, ainsi qu'à Mons le 4 juin suivant. L'imminence de la guerre mettra provisoirement fin à cette série de visites royales et notamment à celle prévue à Paris pour le printemps de l'année 1940. Il comprenait trois voitures métalliques: une voiture-salon, une voiture-salle à manger et la voiture-lits.

    Durant les années sombres de la seconde guerre mondiale, le train royal se composait:

  • de la voiture salon n°1;
  • de la voiture-salle à manger n°2;
  • de la voiture-lits n°3;
  • de la voiture RIC transformée n°4, appelée communément voiture des princes;
  • de la voiture RIC n°7, réservée aux fonctionnaires de la SNCB;
  • des fourgons n°8 et 9 destinés à encadrer le train;
  • de deux voitures métalliques supplémentaires qui furent ajoutées au train de voitures royales, qui furent transformées par les Allemands en voitures-lits et mises au service de leur état-major .

    Après la guerre, ce train fut retrouvé intact et réutilisé, pour la première fois, le 9 octobre 1945, à l'occasion de la visite du Général de Gaulle en Belgique.

Tr Roy inaug jonction N M    Ce tain a été utilisé jusqu'en 1976, pour plusieurs déplacements de nos souverains ou de membres de familles royales étrangères se rendant en visite en Belgique. Sa Majesté le Roi Baudouin Ier l'a entre autres utilisé pour procéder à l'inauguration officielle de la Jonction Nord-Midi à Bruxelles, le 4 octobre 1952.

    Des souverains étrangers ont également voyagé à bord de ce train comme, par exemple, l'empereur du Japon en 1971 et la reine du Danemark en 1976.

Tr Roy entrée 18    Par la suite, nos souverains ont encore effectué des déplacements en train, mais en utilisant le matériel classique existant de la SNCB. Citons ainsi le déplacement du Roi Albert II et de la Reine Paola en Eurostar, entre Bruxelles et Londres via le tunnel sous la Manche, le 13 octobre 1994, en prélude à l'ouverture du service direct entre ces deux villes. Le Roi Albert II et la Reine Paola ont aussi inauguré la liaison à grande vitesse Bruxelles - Paris, en effectuant un aller-retour entre ces deux villes dans une rame Thalys, le 10 décembre 1997.

    Dans sa version de base, le train royal de Léopold III et Baudouin Ier était donc composé de trois véhicules: une voiture-salon, une voiture-salle à manger et une voiture-lits. Divers autres véhicules pouvaient en outre entrer dans la composition du train, en fonction des besoins.

    Les véhicules revêtent une livrée uniforme verte, similaire à celle qui était utilisée à l'époque pour le parc des voitures métalliques à voyageurs de la SNCB.

                                                                                                                                         (à suivre...)

30/05/2007

Le train royal de Léopold II & Albert Ier

    Le train royal de Léopold II comportait une berline de gala, la A1 et une voiture à bogies construite en 1883 qui pouvait être ajoutée aux autres voitures royales, les A2, A3, A4, BB1, BB2 à BB6, C1, C2, D1 à D4 et E1 à E5, en fonction des besoins. 

2 Tr Roy commode incrustée L II    Dès les premières années du XXe siècle, la circulation des trains de luxe assurés par la Compagnie internationale des Wagons-lits atteignit son apogée. Ces trains de prestige comportaient des voitures-salon dotées de tout le confort disponible à l'époque. Elles furent notamment présentées lors de l'exposition universelle de Paris en 1900, où elles firent grande sensation. Le Roi Léopold II ayant été très impressionné par le luxe de ces voitures, on confia, en 1901, à la Compagnie internationale de Wagons-lits la tâche de construire une berline royale qui devait être un modèle de confort et de finition. Celle-ci confia la réalisation de la berline royale à la Compagnie Générale de Construction à Saint-Denis.

    La voiture renferme un salon central qui est accessible, à la fois,  directement par les portes extérieures et par  des couloirs latéraux qui débouchent sur les plate-formes disposées à chaque bout de la voiture. Les compartiments-lits et les compartiments renfermant les places assises sont disposées de part et d'autre de ces couloirs. Le Souverain avait accès directement aux compartiments qui lui étaient réservés à partir du salon central. Bien que les couloirs et les compartiments-lits soient décorés dans le style Art-Nouveau, le salon a conservé un style plutôt Louis XVI.

2 Tr Roy écritoire L II    Comme la photographie ci-contre nous le laisse découvrir, les cloisons du salon sont recouvertes de panneaux en acajou poli et ornés de miroirs à bords biseautés qui confèrent à la pièce une impression d'espace. Des tentures de teinte vert clair occultent les fenêtres et les fauteuils sont recouverts de velours de la même teinte rehaussé de motifs feuillus stylisés. Nous découvrons également le fauteuil et l'écritoire du Souverain.

 

2 Tr Roy int WL L II    Une dynamo entraînée par une poulie fixée sur l'un des essieux alimentait les accumulateurs qui fournissaient l'éclairage électrique à cette voiture.

    En 1905, la composition du train royal fut encore complétée par trois nouvelles voitures: la A3, qui était une voiture de gala, la A4, une voiture-lit et la A5, une voiture restaurant destinée au personnel accompagnant le train. Ci-contre, une vue générale de l'intérieur d'un compartiment de la voiture-lits.

2 Tr Roy grde Salle mang L II    La première des deux photographies ci-dessus nous montre l'intérieur de la grande salle à manger créée dans le style Louis XVI pour le Roi Léopold II. A l'origine, cette voiture était à la fois salle à manger et salle de conférence. Une longue table était installée, au milieu de la voiture, dans le sens de la longueur. Par la suite, comme on le voit sur la 2 Tr Roy chaise A I L IIphotographie ci-contre, l'aménagement intérieur fut modifié et les tables furent disposée transversalement par rapport à la marche du train. Les panneaux et le mobilier sont en bois d'acajou et décorés de motifs dorés. Comme on peut le remarquer, les chaises sont marquées du monogramme du Roi Albert Ier.

   Sur la photographie suivante, on distingue une chaise agrémentée de garnitures en bronze doré, dont les pieds et les croisillons sont en acajou massif qui accompagnait le mobilier de 1921. Le dossier est surmonté du monogramme du Roi Albert Ier.

2 Tr Roy grde S M dble porte L II    Après l'avènement du Roi Albert Ier, on ajouta encore à la composition du train, en 1912, une voiture-salon salle à manger (B1) et une voiture-lits; puis, en 1913, deux fourgons avec compartiments-lits (les A6 et A7). La reproduction ci-contre montre l'imposante double porte d'entrée du restaurant en acajou poli encadrée, de part et d'autre d'une commode à miroir datant de 1921.

    Cette porte centrale donne accès à la partie salon de la voiture. La décoration en est inspirée de la période Art-Déco, tant pour la voiture que pour le mobilier, comme en témoigne la photographie ci-contre d'un meuble parallélépipédique avec écritoire rabattable et panneaux décorés d'incrustations de bois, d'ivoire, de perles, ... selon la technique intersia. Les deux plateformes de cette voiture sont également décorées dans le même style et donnent accès, l'un à un couloir latéral, l'autre à un couloir central qui débouche dans le salon.

                                                                                                                                        (à suivre...)

29/05/2007

Le train royal de Léopold 1er

    A l'origine, le Roi Léopold Ier utilisait habituellement une diligence à deux caisses ainsi qu'un coupé qui fut mis en service en 1842 et il semblerait que la première berline royale ait été construite en 1841, selon le rapport annuel présenté à la Chambre en 1842 par le ministre des Travaux publics de l'époque.

    La berline A3, dotée de trois essieux et de roues à rayons fut utilisée par le Souverain à partir de 1848. L'éclairage intérieur était assuré par trois grosses lampes à huile, dont la partie supérieure dépassait l'impériale, permettant l'évacuation des gaz de combustion. Le lampiste alimentait ces trois points lumineux en grimpant sur le toit.

    La berline B1 ou voiture salon fut construite par les ateliers Carels et faisait partie d'un lot de quarante voitures à deux essieux livrées en 1864 et 1865.

    Un article paru dans le journal n°326 "L'Ami de l'Ordre" fait la description de la nouvelle spécialement construite pour l'usage de la famille royale et de ses invités:

    "La superbe berline qui vient d'être construite pour les voyages de S. M. le Roi mérite de fixer l'attention du public; en voici la description:

    La voiture longue de 12 mètres et demi se divise en 5 compartiments. Le compartiment central forme un riche salon pour le Roi et sa famille Royale. Il est recouvert ainsi que le divan régnant dans le pourtour, en satin gris tendre broché et capitonné. Deux portes formées de glaces étamées d'argent s'ouvrent l'une du côté de l'arrière, sur un petit salon réservé qui donne entrée dans une autre pièce d'une ornementation plus simple où sont placés deux divans en forme de couchettes; l'autre porte du côté de l'avant, s'ouvre sur un petit salon, pour la suite du Roi. Cette pièce est tapissée en coteline réduite capitonnée. En sortant de cette pièce, on entre dans le compartiment qui forme la tête de la voiture et qui sert d'office: les parois sont tapissées en cuir doré repoussé; deux meubles-buffets sont fixés aux angles de l'office dont la porte donne issue à l'extérieur au moyen d'une plateforme et d'un pont-volant qui fait communiquer avec une autre voiture ordinaire de 1ère classe réservée à la suite du Roi.

    Lorsque toutes les portes sont ouvertes, on aperçoit de l'entrée de service cette enfilade de cinq pièces qui offrent un charmant aspect."

    Dans le même numéro du journal, un peu plus loin, un chroniqueur signale que la nouvelle berline a déjà servi une affectation et se trouve à la disposition de la tante de la duchesse de Brabant, l'Impératrice d'Autriche.

    "La nouvelle berline destinée aux voyages de S.M. le Roi et de la famille royale est partie dimanche 18 novembre de Bruxelles pour Mayence. Elle se trouvera dans cette dernière ville à la disposition de S.M. l'Impératrice d'Autriche qui doit se rendre à Anvers mardi prochain."

                                                                                                                                        (à suivre...)

27/05/2007

La gare de Ebbsfleet International

1 ebbsfleet carte

1 ebbsfleet  shéma    La gare internationale d’Ebbsfleet est une nouvelle station construite dans le Nord du Kent sur le nouveau tronçon de la ligne à grande vitesse qui relie la gare St Pancras International au tunnel sous la manche. Elle est implantée non loin de la ville de Dartford et son accès est possible depuis le Kent via les autoroutes M2 et M20, puis M25 et la Nationale A2.

 

1 ebbsfleet vue aérienne imm parking    9000 places de parking situées à proximité de la nouvelle gare et réparties en 6 aires, dont 3000 seront mises à disposition pour le trafic local du railway, accueilleront les clients résidant dans la périphérie. Il est en effet prévu qu’en 2009 Ebbsfleet sera également desservie par des trains du service national qui amèneront les passagers du Kent vers Londres St Pancras en 15 minutes environ, à bord de nouvelles rames Hitachi qui peuvent atteindre la vitesse maximale de 225 km/h.

1 ebbsfleet 2006 terminé aér    La mise en service de la station de Ebbsfleet International est programmée pour le 19 novembre 2007, soit cinq jours après l’ouverture de la station londonienne de St Pancras International. A cette date, la gare internationale d’Ashford perdra sa relation internationale Eurostar avec Bruxelles.

    A partir du 19 novembre prochain, la gare d'Ebbsfleet sera desservie en heure de pointe par quatre rames Eurostar reliant St Pancras International à Bruxelles et Paris. A cette date, Eurostar mettra Ebbsfleet International à

  • 2h05 de Paris
  • 1h10 de Lille
  • 1h41 de Bruxelles.

1 ebbsfleet const pont 2003

Cette photographie prise en 2003 montre le travail qu'a nécessité la mise en place de ce pont de 9.000 tonnes permettant le passage de la ligne à grande vitesse sous la ligne existante "North Kent Line" en direction de Ebbsfleet.

 

 

 

 

1 ebbsfleet const plateforme 2004

En 2004, première étape de la construction de la station: la dalle massive qui surplombe l'autoroute est en place, alors que le bâtiment principal de la gare et les quais sont en construction.

 

 

 

 

1 ebbsfleet gare vue aér

En 2005, cette vue aérienne montre que les principales structure clé sont en place, mais toute l'infrastructure ferrovaire reste à installer.

 

 

 

 

 

1 ebbsfleet liaison 2006

Celle voie sur laquelle évolue une locomotive met en liaison la ligne à grande vitesse avec l'existante "North Kent Line".

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                           (à suivre...)

 

22:55 Écrit par Bob dans Actualité chf | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurostar |  Facebook |

La gare de St Pancras

St Pancras extérieur    La gare de St Pancras, implantée dans la partie septentrionale de Londres, entre la "British Library" et la "King’s Cross station", a été dessinée en 1865 par l’architecte Gilbert Scott qui est également l’auteur des plans de nombreux bâtiments publics en Angleterre.

    L’ingénieur principal de ce projet était un certain William Henry Barlow. La station fut construite en 1868 pour la compagnie de chemin de fer "Midland Railway". Le bâtiment est un des exemples des St Pancras gare & hôtelplus marquants de l’architecture Gothique victorienne. Il semble de prime abord appartenir au style Gothique polychromatique italien avec ses briques rouges de terre cuite et ses moellons de pierre taillées et ouvragées, mais un regard plus appuyé met en évidence l’incorporation d’éléments issus de différentes époques et de pays différents. L’apport de ces éléments allait faire naître un style nouveau.

St Pancras façade intérieure    W. H. Barlow dota la station de la plus grande verrière, pour l’époque, construite d’une seule portée. Celle-ci compte en effet près de 75 mètres de large pour une longueur de 210 mètres et culmine à un peu plus de 30 mètres. Elle est supportée par des poutrelles d’acier treillagées. Ces dernières, plus larges à la base, s’élancent au niveau du sol, de part et d’autre de la plateforme, pour s’effiler graduellement vers le sommet de la charpente, où elles se rencontrent pour former le dessin d’une ogive. La structure d’acier a été construite par la « Butterley Company » de Derbyshire. La station n’était pas entièrement terminée lorsqu’elle fut inaugurée en 1868.

    Pour rendre le bâtiment St Pancras l'hôtelferroviaire encore plus impressionnant, on décida d’y adjoindre un hôtel de prestige, le « Midland Grand Hôtel », dont la façade fut également conçue par l’architecte Gilbert Scott. L’intérieur de l’hôtel était tout aussi impressionnant avec ses larges couloirs, ses 300 chambres, ses ascenseurs hydrauliques et son escalier monumental. Pour se rendre compte du luxe de l’époque il suffit de suivre le lien ci-dessous qui fera découvrir les espaces de l’ancien hôtel en restauration et qui renfermera bientôt  quantité d’appartements :

http://www.geocities.com/CapeCanaveral/Launchpad/4375/stpancras/stpanframe.htm

 

St Pancras armature et horloge    A ce jour, la gare de Saint-Pancras constitue toujours le terminus de la « Midland Main Line » qui exploite les trains qui desservent les régions des Midlands et du Yorkshire.

 

 

 

 

 

St Pancras station 4    Pour permettre la réception des trains Eurostar qui aura lieu à partir du 13 novembre prochain, la magnifique verrière de l’époque victorienne a été prolongée par une halle de conception moderne.

 

 

 

Quelques gravure et photos des siècles derniers.

 

Blog 0 construction structure

Construction de la structure métallique

 

 

 

 

 

 

Bolg 0 Int ver anim

Les structures d'acier s'élancent vers le sommet pour former une ogive comme celle d'une cathédrale gothique.

 

 

 

 

 

 

Blog St_Pancras_Station vers 1870

Vers 1870, on découvre sous la verrière une grande animation.

 

 

 

 

 

STpancras dessins color

A la belle époque, ladies et gentlemen attendent patiemment l'autorisation d'embarquer dans leurs trains respectifs.

 

 

 

 

 

stpancr 1951

Le grill à la sortie de la gare vers 1951.

 

 

 

 

 

 

stpancr1958

Une locomotive à vapeur sous pression et son convoi de voitures attend le départ de la gare de St Pancras en 1958.

 

 

 

 

 

 

grand1

La gare de St Pancras et son hôtel à la Belle Epoque.

 

 

 

 

 

 

(à suivre...)

00:38 Écrit par Bob dans Actualité chf | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurostar |  Facebook |

25/05/2007

Pruneaux au fromage d'abbaye de Maredsous

Préparation :
  • Fourrez chaque pruneau d’un dé de fromage de Maredsous.
  • Entourez chaque pièce d’une fine tranche de lard fumé.
  • Piquez d’un cure-dents en bois.
  • Passez au four préchauffé à 200° durant 5 à 6 minutes.
  • Servez immédiatement.

pruneau apéro    Cette préparation constitue un excellent amuse-bouche que l’on peut préparer à l’avance et servir bien chaud au moment de l’apéritif, à côté des traditionnels produits achetés, prêts à servir.

    Le succès est garanti.

                                                                                                                                       Bon appétit!

20:11 Écrit par Bob dans Gastronomie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fromage, maredsous, molignee, recette |  Facebook |

23/05/2007

High Speed 1

Blog 1    Le 14 novembre 2007 sera une des dates des plus importantes dans l’histoire d’Eurostar. Non seulement cette date marquera le treizième anniversaire de la compagnie, mais également l’inauguration de la nouvelle gare internationale de Londres.

    Le soir du 13 novembre, le dernier Eurostar arrivera à la gare de Waterloo International de Londres. Le lendemain matin, le premier Eurostar quittera la station de St Pancras International et ceci marquera le début des festivités liées à l’inauguration de "High Speed One" auxquelles participeront de très nombreuses personnalités de premier plan.

Blog 3    La base principale d’Eurostar deviendra, à cette date, une gare située au cœur même de la ville avec une ligne en site propre qui permettra de raccourcir le temps des parcours d’environ 25 minutes. La gare de St Pancras sera de plus une gare située à l’intersection de pas moins de six lignes de métro et connectée à sept lignes principales. La gare de King's Cross est située à moins de deux minutes à pied de la station de St Pancras. A la partie gauche de la photo ci-contre de la gare de King's Cross, on aperçoit une grue utilisée pour la restauration de la gare St Pancras.

    A cette date, Londres sera à :

  • 2 heures 15 minutes de Paris;
  • 1 heure 20 minutes de Lille;
  • 1 heure 51 minutes de Bruxelles.

Blog 2    L’ancienne gare de St Pancras, de style victorien et qui est classée, est en pleine transformation (sans affecter son caractère exceptionnel) pour en faire une gare moderne qui s’inspire du Terminal de New-York "Grand Central". Les concepteurs veulent en faire une place où le cœur de Londres rencontre le cœur de l’Europe, un endroit très attractif pour les touristes, même s’ils ne sont pas tenus d’y prendre le train.

    La gare est restaurée en vue de retrouver sa grandeur de l’époque Victorienne. Un hôtel moderne sera installé en ses murs, dans les bâtiments représentés à l'extrème gauche de la photo ci-contre.

                                                                                                                                        (à suivre...)

 

20:48 Écrit par Bob dans Actualité chf | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurostar |  Facebook |