07/05/2007

 "Au petit bonheur la chance"

"Avril 1917.

    Il est un autre lieu où les Lensois se rencontrent avec plaisir: à la distribution de la soupe quotidienne. L'arrivée des Français a posé, en effet, un problème qui se résout ici d'une manière collective et les Belges ont installé, peut-être même élargi un organisme communal où nous faisons délicieusement la queue dans les effluves de vapeur échappée de deux grandes chaudières.

Thy cour du Moncia 1908    Une vieille maison blanche, juste au-delà du passage à niveau principal, contemporaine peut-être des hauts fourneaux qui rougeoyaient autrefois alors que Thy-le-Château produisait son fer (témoin le crassier). Ces hauts fourneaux ont disparu, mais on aperçoit encore, tout près, les fondations. Ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce sont les bas fourneaux aperçus par la fenêtre étroite où entrent et sortent tous les genres possibles de récipients venus de Lens ou extraits des greniers et des arrière-cuisines de Thy, quand ce ne sont pas les derniers articles achetés de justesse chez les seuls quincailliers du lieu.

    A ce propos, nous voilà habitués aux spécialités du pays: bouilloires en fer qu'on appelle ici coquemares, seaux émaillés ou non, très pratiquement porteurs d'un versoir comme en avait notre arrosoir, la pomme en moins et cafetières simplifiées, issues d'un simple cylindre ramené en tronc de cône par refoulement, lequel libérant par le haut un peu de tôle a permis d'en façonner un cône inverse qui sert de bec.

    A qui le tour? Cette soupe est servie aux familles des chômeurs et nous en sommes bien. Bientôt, nous devrons aller au pointage à heure variable, dit le matin pour l'après-midi, et l'après-midi, pour le lendemain matin.

    A qui le tour? La vieille petite grosse femme en tablier bleu - à qui l'on fait des sourires - flanquée de deux contrôleurs inflexibles, manie sa louche à long manche et s'entend souvent dire de la rue:

    "Touillez bien Madame, prenez dans le fond!" et de là son nom: c'est Madame Quitouille, que nous l'avons appelée.

    Au petit bonheur la chance! En ramenant sous sa pèlerine à capuchon, le précieux réceptacle, pour en conserver la chaleur, le petit réfugié sait, certes, ce qu'aujourd'hui, bientôt, chez lui, il trouvera dans son bol ou son assiette: haricots ou lentilles, maïs ou flocons de riz, peut-être un lardon d'Amérique et jusqu'à preuve du contraire, au rapport de la quantité du fond, il espère avoir tiré un bon numéro.

    Le temps est loin, en effet, où il fallait lui faire avaler une cuillerée pour papa, une pour maman. A présent, volontiers, il en dédierait bien une à tous ses oncles et tantes, cousins et cousines, présents et à venir."

                                                                                                                                Fin.

Les commentaires sont fermés.